La fête aux œufs a fait son retour au Fond de l’Eau à Couvin!

Un discours savoureux, les administrations raillées, la chasse aux œufs, le concours, le menu était complet pour ces deux jours de « dicauce » dans la « République du Fond de l’Eau ».

Patrick Béroudiaux

Après une trop longue absence, la Dicauce des Bos a fait son retour.

Le discours du Maïeur de la " République Du Fond de l’Eau ", André Hubert, a été émaillé d’anecdotes et deux prix ont été attribués: "C’est avec un plaisir inégalé que j’ai l’honneur de m’adresser à vous après 2 années de misère, 2 années sans Dicauce dès Bos, du jamais vu dans l’histoire bi-séculaire de notre festivité. Après de longues délibérations, le jury a décidé de décerner, à l’unanimité le premier trophée baptisé "Le Bulldozer d’Or 2022" à l’ensemble des personnes et administrations qui ont géré sans tactique, de manière anarchique, pathétique, voire carrément merdique, le dossier du Grand Pont de Couvin. Le jury de la Dicauce des Bos, a décidé de décerner, à l’unanimité le deuxième trophée baptisé "La Pelle d’Or 2022" à l’ensemble des personnes et administrations qui par leurs actes ou inactions ont spotchi, broyè, fissurè, skèttè et surtout n’ont pas remis d’asto la maison du Maïeur du Fond de l’Eau lors des travaux du contournement de Couvin. L’heure est maintenant aux réjouissances! Cette dicauce propose un programme généreux faisant la part belle à la musique, à la rigolade, au sport cycliste et aux mobylettes d’antan. Elle est le fruit d’un comité de bénévoles dont je me dois de saluer le dynamisme, l’imagination débordante et la fidélité. Comme je l’ai déjà dit, "sans eux, il n’y aurait pas de fête!". Aussi sûr qu’il n’y a pas de poules sans ailes! Et sans elles, il n’y aurait pas d’œufs!

Et sans œufs, pas de fête, mais ça, je viens de l’dire…"

Des œufs et des mobylettes

Après ce savoureux discours, qui pourrait s’apparenter à un discours de Toine Culot, Maïeur de Trignolles, les réjouissances ont pu commencer.

Courses cyclistes, animations musicales, rallye d’amateurs de mobylette ancienne, le programme était varié sans oublier bien entendu une chasse aux œufs attendue par de nombreux enfants.

Cédric Van De Weghe a remporté le prix de la mobylette la plus ancienne, avec une Motobecane d45s de 1953 et sur 100 participants, une seule participante, Véronique Cosse.

Pour le concours du plus gros mangeur d’œufs, le record à battre était de 52 œufs à ingurgiter. Jacky Lison, détenteur de ce record s’est imposé avec 26 œufs devant Dylan Brasseur avec 25 œufs. Cécile Vanhove s’est imposée chez les dames avec 16 œufs. Un somptueux feu d’artifice a clôturé cette belle édition de la Fête aux œufs.