Des mesures pour sécuriser les marches de l’entité de Florennes

Des mesures concrètes, comme le placement de potelets amovibles, vont être prises par les autorités communales pour sécuriser les marches folkloriques de l’entité. Une réaction suite au drame de Strépy-Bracquegnies en mars dernier. 

Jean-Luc Henrard
 Diverses mesures auront pour but d’éviter qu’un drame comme celui de Stépy-Bracquegnies puisse se répéter à Florennes, lors des marches.
Diverses mesures auront pour but d’éviter qu’un drame comme celui de Stépy-Bracquegnies puisse se répéter à Florennes, lors des marches. ©ÉdA – 502027882051 

Les réunions se sont enchaînées, fin de semaine dernière, pour les autorités communales.Jeudi et vendredi, elles ont rencontré, les uns après les autres, les organisateurs des marches folkloriques de l’entité. L’objet de ces rencontres?Les mesures prises pour sécuriser les cortèges lors des défilés dans les villages, afin qu’un drame comme celui de Strépy-Bracquegnies ne puisse pas se répéter.Sur les deux jours, les représentants des marches de Chaumont, Rosée, Thy-le-Bauduin, Saint-Aubin Florennes, Morialmé, Hemptinne, Hanzinne, Flavion et Hanzinelle étaient conviés. Il faut y ajouter les organisateurs de la brocante de nuit qui se déroulera le 4 juin.La police de la zone Flowal était également présente lors de ces réunions.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...