Bientôt une Maison de l’abeille

Une Maison de l’abeille devrait voir le jour à Virelles. Par ailleurs, l’abeille noire a été reconnue comme «Sentinelle Slow Food». Explications.

Jean-Pierre DUMONT

La fête du miel et de la nature s’est déroulée ce dimanche à l’Aquascope de Virelles. Outre les animations dédiées aux abeilles et aux diverses saveurs issues de la production du miel, ce 21 août sera à marquer d’une croix dans l’album souvenirs du centre. En effet, l’abeille noire du Pays de Chimay est désormais mieux protégée et son miel valorisé comme produit «Sentinelle Slow Food». Par ailleurs, Virelles-Nature et l’ASBL Mellifica ont reçu de très bonnes nouvelles suite au projet de soutien financier du cabinet du ministre de l’Agriculture pour la construction d’une «Maison de l’Abeille», un centre unique de référence et de vulgarisation en matière de biodiversité de cette abeille mellifère. Ce centre aura pour objectifs de donner toutes les informations concernant l’Abeille noire et de professionnaliser l’offre de service de Mellifica et de renforcer l’attractivité de l’Aquascope.

3e sentinelle reconnue par Slow Food

En 2015, l'ASBL Mellifica a contacté Slow Food, un mouvement mondialement reconnu, qui vise la promotion d'aliments du terroir représentatifs de la préservation de préparations gastronomiques locales, de variétés de fruits et légumes et de races animales en voie d'extinction. «Après une année de concertation, l'abeille noire est aujourd'hui reconnue comme «Sentinelle Slow Food». Après le Fromage de Herve au lait cru et le Sirop artisanal de Hesbaye et du Pays de Herve, l'Abeille noire devient la 3e sentinelle belge du mouvement Slow Food et son miel sera désormais commercialisé sous le label «Miel de Noire», a déclaré Marta Messa, représentante belge de Slow Food International. Ce label garantit le respect d'un cahier des charges sévère et offre au consommateur la possibilité de protéger durablement l'Abeille noire. Ce dimanche, ils étaient dix apiculteurs à signer la charte qui détaille ce cahier des charges, dont Martin Dermine, coordinateur de la Sentinelle «Abeille noire belge» et qui a œuvré pour la reconnaissance de l'Abeille Noire auprès de Slow Food et Hubert Guerriat, président de Mellifica.

Bientôt une Maison de l’Abeille

L’ASBL Mellifica œuvre pour la sauvegarde de l’abeille noire en Pays de Chimay. Cette abeille noire est une abeille d’exception. Elle est le produit de centaine de milliers d’années d’adaptation à notre flore et notre climat. Du fait de sa couleur plus noire, elle est capable de voler à plus basse température que les races importées et se révèle un pollinisateur hyperefficace sous nos latitudes.

Cette abeille se distingue par une grande rusticité. Ses facultés d’adaptation et de robustesse étant reconnues par le monde des apiculteurs. Elle méritait donc une reconnaissance ministérielle. Ces caractéristiques n’ayant pas échappé au ministre René Collin, puisqu’elles ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles de l’Ardennais qu’il est. C’est donc avec de très bonnes nouvelles que le ministre de l’agriculture est venu annoncer en personne. Notamment la signature imminente d’une aide financière qui viendra presque boucler le plan financier de ce projet (340 000€ au total), déjà soutenu par l’ASBL elle-même et la Fondation Chimay Wartoise. Outre cet aspect investissement des infrastructures, c’est également la pérennité de l’encadrement que René Collin veut assurer. Ces bonnes nouvelles ont été pour le moins très bien accueillies par Cédric Calberg, Directeur Développement de Virelles-Nature, porteur du projet auprès du cabinet ministériel.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...