Cinq jours de liesse autour de saint Roch

Le bourg de Ham-sur-Heure se prépareà vivre sa 374e procession et marche militaire en l’honneur de saint Roch. En voici le programme.

Vincent Pinton
Cinq jours de liesse autour de saint Roch
SORTIR VP Annonce et présentation de la procession et marche militaire Saint-Roch ©ÉdA – 201234892670

Reconnue Chef-d’Œuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Communauté française depuis le 12mai 2004, la procession et marche militaire Saint-Roch de Ham-sur-Heure fait partie des «grandes» marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse au même titre que Thuin, Gerpinnes, Walcourt, Jumet ou Fosses-la-Ville. C’est le respect de la tradition, ininterrompue depuis plusieurs siècles, qui lui confère ce statut de «patrimoine immatériel». Depuis de nombreuses années à présent, la Saint-Roch constitue aussi l’occasion de rassembler toutes les marches folkloriques de l’entité; ce qui en fait un événement d’autant plus grandiose.

Fondement

L'origine de la procession et marche militaire Saint-Roch de Ham-sur-Heure est à rechercher au début du 17e siècle. À cette époque, la place forte de Beaumont, qui dépendait de la Principauté de Liège, est assiégée par les troupes françaises. Beaumont étant située à une dizaine de kilomètres seulement d'Ham-sur-Heure, des familles de villageois beaumontois trouvent refuge à au bourg et amènent avec eux la peste qui anéantit leur ville. C'est ainsi que les «Bourquis» invoquent saint Roch pour éradiquer la contagion.

Une chapelle lui est dédiée en 1638 tandis qu’une confrérie et une procession voient le jour deux ans plus tard. Le 16août étant le jour officiel de la fête du saint, il fut décidé que la procession aurait lieu le dimanche suivant le 15août. Comme les temps étaient incertains, un mandement de la Principauté de Liège daté du 11août 1695 encourage la création de gardes d’honneur en armes pour escorter la procession. Quant aux costumes actuels, ils sont une réminiscence du passage des troupes napoléoniennes lors de la campagne de 1815.