Vresse-sur-Semois : un face à face avec l’artiste

La Fondation Chaidron-Guisset a mis sur pied une exposition-rétrospective intitulée « Face à face ». Lors du vernissage, Jean-Pierre Lambot, commissaire général au tourisme et président de la Fondation, rappelait que les portraits et les personnages sont des sujets relativement rares chez les artistes.

E.W.
Vresse-sur-Semois : un face à face avec l’artiste
Face à face (expo) ©ÉdA

Le titre de cette exposition interpelle: « Est-ce le spectateur vis-à-vis d’un tableau ou est-ce un face à face où les différents personnages dialoguent entre eux ? » se demande le présentateur. Quand on représente des personnes, il y a deux façons de le faire. La première consiste à en croquer le portait. Dans ce cas, tout est dans l’expression. Une autre façon de procéder est de mettre les personnages en situation, d’ajouter un détail qui vient compléter le tableau. Autrefois, le portrait était la seule façon d’avoir une trace physique d’une personne. Avec l’arrivée de la photographie, ce n’est plus le cas. Deux démarches sont alors possibles. Soit le peintre est intéressé par une personne, par un visage qu’il souhaite immortalisé dans un tableau ; soit c’est la personne qui contact le peintre pour qu’il lui tire son portrait. Face à son modèle, qu’il l’ait rapidement croqué ou soigneusement représenté dans les moindres détails, l’artiste couche sur la toile la personnalité de son personnage.