Le coût-vérité de l’eau

La législation wallonne impose une tarification uniforme du prix de l’eau depuis quelques années déjà. Chacun doit payer le prix réel pour sa consommation d’eau et pour la pollution qu’il engendre.

Une nouvelle structure tarifaire, s’articulant sur un coût-vérité à la distribution (CVD) et un coût-vérité à l’assainissement (CVA), est donc d’application. Si le coût d’assainissement est imposé par la Région wallonne, le CVD tient compte de nombreux paramètres (investissements, entretien du réseau, relevé des compteurs,etc.). Florence Crespin et Joëlle Mewissen (employées d’administration) sont venues présenter leur travail. Le résultat de celui-ci fixe le prix du m3 à 2,90 €. Le calcul devra encore être approuvé par la tutelle. Le conseil se prononcera sur le prix de l’eau avant la fin de l’année afin de pouvoir appliquer la nouvelle tarification dès janvier 2014. Parmi les chiffres avancés pour le calcul du CVD, il ressort qu’un des principaux postes est celui concernant les relevés de compteurs d’eau. Si une majorité des habitants communiquent directement leurs chiffres, d’autres se font attendre. Vresse est l’une des dernières communes à appliquer le coût-vérité de l’eau, mais comme l’a dit le bourgmestre Albert Leduc: « Nous n’avons pas le choix, nous devons l’appliquer ». ¦ E. W.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.