Albert Raty, l’âme de notre Ardenne

La fondation Chaidron-Guisset rend hommage à un grand peintre, un maître en la matière : Albert Raty. Rétrospective à voir jusqu’au 26 mai.

Étienne Wanlin
Albert Raty, l’âme de notre Ardenne
Rétrospective Albert Raty ©ÉdA

Albert Raty a vu le jour le 17août 1889. Très tôt, on détecte chez lui un handicap: il est sourd et muet. Dès l’âge de cinq ans, il est placé dans une institution pour sourds, muets et aveugles à Woluwe-Saint-Lambert. Il y apprend l’articulation des mots et la lecture sur les lèvres mais aussi le dessin, la peinture et la photographie.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.