Redonner vie à la pierre du pays

Vincent Theret exploite la carrière de Ranhissart. Il vient de s'associer avec l'entreprise Roiseux de Saint-Hubert.

Redonner vie à la pierre du pays
12632379 ©© EdA

Dernièrement, la carrière de Ranhissart située route de Sugny à Membre-sur-Semois ouvrait ses portes au public à l'occasion des journées « Découvertes entreprises ». C'était l'occasion pour les visiteurs venus en nombre de découvrir cette exploitation en pleine expansion.

Autrefois, c'était la commune qui y tirait la pierre pour aménager les chemins forestiers dans l'entité. Désaffectée depuis plus d'un demi-siècle, la carrière de Ranhissart, connue pour la qualité de sa pierre schisteuse et ses couleurs nuancées, a repris récemment son activité.

Tout a commencé lorsque Vincent Theret, entrepreneur à Nafraiture, a eu besoin de quelques pierres pour rénover une habitation. Par la suite, la demande a été plus importante et il a donc introduit une demande d'exploitation qui lui a été accordée.

Depuis lors, il extrait la pierre de façon artisanale afin de redonner vie à la pierre du pays. Dernièrement, il s'est associé avec l'entreprise de travaux publics et privés Roiseux de Saint-Hubert afin de pouvoir extraire la pierre en plus grande quantité. Si deux tirs sont réalisés par an en moyenne dans la carrière, tout se fait encore à la machine et le tri final est toujours réalisé à la main afin de garantir une pierre de qualité pour le client. En premier traitement, un crible permet de trier la pierre selon trois gabarits. Chaque gabarit à une utilisation propre. Les plus grosses pierres sont utilisées pour réaliser des murs de berges ou de soutènement. Celles ayant un beau côté serviront à la maçonnerie (habitation, cheminée, etc).

Le reste servira à l'empierrement des chemins ou comme copeaux dans les parterres.E.Wa.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.