Un boni de 772 121 euros pour le compte 2009

Le compte communal 2009 se solde par un boni de 772 121 ?. Il a été présenté ce jeudi lors du conseil et a été approuvé à l'unanimité.

Étienne Wanlin

Les comptes se suivent et ne se ressemblent pas. Le compte 2009 du CPAS présenté en août dernier se soldait par un mali de 134 249 ? à l'exercice propre. Ce jeudi, Joëlle Mewissen, receveuse régionale, a présenté le compte communal 2009.

Il se solde par un boni de 772 121 ?. La synthèse analytique nous apprend qu'en quatre ans, la population vressoise a diminué de 90 unités. Cette diminution de la population a un impact direct sur les finances communales. L'IPP (impôt des personnes physiques) qui est de 7 % depuis 2007 rapporte 60 874 ? par pour cent. Le précompte mobilier s'élève à 2 200 centimes additionnels (un centime additionnel équivaut à 270 ?).

Au niveau des rentrées d'argent, on constate un net recul des recettes de prestations dû essentiellement à une diminution de 500 000 ? des ventes de bois. Cette perte est heureusement compensée partiellement par une hausse des recettes d'ambulances et de la base OTAN.

Au niveau des dépenses, les frais de personnel représentent 33,80 % des frais totaux soit une hausse de 3,3 % par rapport à l'année précédente. Les frais de fonctionnement (eau, enseignement, administration générale) représentent 28,38 %, ceux de transferts (police, culte, sécurité et assistance sociale) représentent 16,37 % et ceux liés à la dette 21,45 %.

« Le compte communal se solde par un boni fort satisfaisant », dira la receveuse. Lors de sa conclusion, elle souligne la diminution appréciable du coût de l'énergie, mais constate également l'augmentation importante du coût des assurances et des immondices. Ces deux postes seront à surveiller à l'avenir. Lors du vote, majorité et minorité seront unanimes et souligneront le travail de qualité réalisé par la receveuse.

Le programme d'actions 2010-2013 relatives aux contrats de rivière Semois-Chiers et Haute Meuse se résume comme suit : informer et sensibiliser des citoyens aux plantes invasives, mener des chantiers de gestion de plantes invasives en bord de cours d'eau, informer les habitants concernés par l'assainissement autonome, développer un volet pédagogique et didactique autour de la station d'épuration de Laforêt, entretenir les sentiers et promenades, poursuivre les actions de valorisation de la culture du tabac et des séchoirs, participer au projet de valorisation touristique du massif forestier de la Semois, aménager et valoriser les aires d'embarquement et de débarquement des kayaks, valoriser les affleurements rocheux présents en vallée de la Semois et restaurer le lavoir ouvert d'Alle.