Le bon coup de main des troupes de Vincent Libertiaux

Sans monter sur le terrain, Namur a fait une bonne opération, ce week-end, avec les défaites de Herstal, surpris 2-3 par Athus, et de Dilsen-Stokkem, renvoyé 3-1 par une équipe de Bouillon cornaquée par Vincent Libertiaux. " Une victoire amplement méritée , note le coach jambois. Les gars ont livré une très bonne prestation, malgré un effectif diminué par plusieurs absences. Dont celle d’Esteban Revret, qui s’est fracturé un doigt en donnant un entraînement à Lesse & Lhomme et a été opéré voici quelques semaines. Mais, comme je l’avais expliqué aux joueurs, il faut être encore plus solidaires dans les moments difficiles, et donner le maximum, pour n’avoir aucun regret. J’attendais d’eux une attitude impeccable et c’est ce qu’ils ont fait. Je suis très content de cette mentalité. On est moins forts que beaucoup d’adversaires, vu notre effectif actuel. Mais on peut toujours s’en sortir, grâce au caractère. "

M.B.

Les Luxembourgeois n’ont plus aucun mouron à se faire depuis un bout de temps, quant à leur futur. "Oui, pour le maintien, on est tranquilles. On peut déjà préparer la saison prochaine. Une réunion est d’ailleurs prévue ce mercredi, à cet effet. Car je souhaite disposer d’une grosse équipe pour 2023-2024. Non, je n’ai pas encore officiellement rempilé. Et j’ai des contacts avec d’autres clubs. Disons que Bouillon est ma première option. Et mon ambition est de le faire progresser. Je connais bien le contexte, maintenant. Je sais ce qu’il faudrait faire pour encore l’améliorer."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...