La « première » de Jonathan Marchal à Émines

Suite au retrait du coach Rudy Virlée, Émines s’est tourné vers son joueur Jonathan Marchal pour diriger l’équipe. Et pour cette première en tant que coach d’une équipe première, la tâche s’annonce compliquée à Jemeppe.

Guy Beaugnee
 Jonathan Marchal, ici dans sa période saint-germainoise, deviendra joueur et entraîneur, dimanche avec Émines contre Jemeppe.
Jonathan Marchal, ici dans sa période saint-germainoise, deviendra joueur et entraîneur, dimanche avec Émines contre Jemeppe. ©ÉdA – 401017265688 

"Pour mon premier match en tant qu’entraîneur d’une équipe seniore, je m’attends à un déplacement difficile à négocier, explique Jonathan Marchal. Lors du match aller, on s’était incliné 4-7. Je devrai me passer des services de plusieurs joueurs pour cause de blessures et de vacances mais je suis satisfait de mon premier entraînement. J’ai pu compter sur des joueurs motivés. Dimanche, je serai aidé dans ma tâche par Benoît Sonnet, qui connaît très bien l’équipe. Quant à Jemeppe, il s’agit d’une équipe qui possède un bon potentiel offensif." T2 depuis de nombreuses saisons, Benoît sera un précieux soutien. "Comme Jonathan estime qu’on encaisse trop, il compte bien changer de disposition tactique en défense, confie l’adjoint. Vu que l’on prévoit un match difficile et que plusieurs joueurs sont absents, je suis un peu dans l’interrogation mais pas pour autant défaitiste."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...