Un premier tournoi assis à Bouge

Après une démonstration qui avait attiré l’attention du public, le 1er  mai dernier, dans le cadre des finales de la coupe Albert Daffe, c’est un tournoi qui sera consacré, ce dimanche 22 janvier, au volley assis, à Bouge cette fois. Et le club organisateur de Namur, qui a ouvert une section en septembre 2020 déjà, espère que cette " première " suscitera des vocations parmi les sportifs moins valides de la région. " Cela reste très difficile de former une vraie équipe , regrette Mounir Amine, en charge du projet namurois. Au début, on a commencé à s’entraîner à quelques-uns, à raison d’un entraînement tous les mardis, en fin de journée. Un ex-footballeur, qui avait eu un souci à un genou, nous rejoignait. Mais il venait de Mons, pour se retrouver à deux ou trois, parfois. Ce n’est évidemment pas très motivant. Depuis, il s’est converti au tennis, mais je ne désespère pas le convaincre de revenir ce dimanche. J’ai, bien sûr, fait le tour des associations concernées, mais sans beaucoup de retour. Et comme on refuse de me fournir la moindre coordonnée, pour cause de protection des données… Je viens encore de solliciter l’aide d’un responsable du cabinet de l’échevinat des sports de la Ville. On verra… Ma dernière recrue, un jeune amputé, je l’ai trouvée dans la rue, à côté de chez moi. Je lui ai même envoyé une vidéo pour qu’il se rende compte de ce qu’est le volley assis. Il va venir essayer et je suis sûr qu’il va aimer. Il faut les encourager. Et avoir à l’esprit qu’on fait cela pour le bien des gens, pas pour nous " , lance l’ex-coach de la sélection marocaine, qui se dit " choqué " par l’absence de soutien. " Je me suis investi avec détermination, pour partager mon expérience. Et le club a mis en œuvre tout ce qu’il pouvait. Mais pour le reste… En Flandres, cela fonctionne pourtant très bien. Leurs équipes participent régulièrement à des tournois. "

Michel Boreux
L'équipe de Namur qui a participé à la démonstration
L'équipe de Namur qui a participé à la démonstration ©EdA

Deux d’entre elles, venant de Waregem et de Ternat, seront d’ailleurs de la partie ce dimanche, aux côtés de l’équipe des blessés militaires belges (Invictus), des Français de Villeneuve d’Ascq et d’une sélection de Namur Volley, comprenant des joueurs et coachs de plusieurs de ses formations. "Chacune d’elle affrontera les quatre autres, sur deux terrains de 10m/6m", précise Dominique Colin. Les matchs (2 sets de 25 pts et tie-break éventuel en 15 pts) s’étaleront de 10 jusqu’à 18 h.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...