Derby sous haute tension pour le Top 4

Tous deux prétendants aux play-off, Gembloux et Profondeville se retrouvent ce week-end avec comme optique de rester dans le Top 4

Olivier COLINET
 Brieuc Saillez, de retour après sa fracture du coude, sait que Gembloux peut écarter un candidat direct aux play-off.
Brieuc Saillez, de retour après sa fracture du coude, sait que Gembloux peut écarter un candidat direct aux play-off. ©EdA - J-Ph. Pickar 

Gembloux – Profondeville (s. 19 h)

Avec le même nombre de défaites avant de se retrouver ce samedi soir pour leur second et dernier derby de la saison, Gembloux et Profondeville partagent le même objectif, se maintenir en bonne position en vue d’une éventuelle qualification pour les play-off, objectif commun des deux formations. À domicile et déjà vainqueur du match aller (66-75), Gembloux partira avec un très léger avantage mais reste sur deux défaites consécutives.

Une motivation supplémentaire de l’avis du Gembloutois Brieuc Saillez, de retour après sa fracture du coude. "Personnellement la trêve m’aura permis de retrouver toutes mes sensations et d’être prêt pour cet important match, explique-t-il. Nous savons que ce sera un derby disputé face à une équipe redoutable mais en vue des play-off, nous avons une très belle carte à jouer. En sachant que nous avons gagné le match aller, en cas de victoire ce week-end et si nous devions être en balance avec Profondeville en fin de championnat, nous aurions l’avantage.Mais il faut gagner et pour ce faire il sera précieux de nous montrer plus régulier que ces dernières semaines.Nous savons qu’en face il y a certains joueurs capables de nous faire mal et nous devrons les surveiller de près, mais aussi profiter de nos points forts, à savoir la vitesse d’exécution et notre collectif."

Le plaisir avant tout

Alors que son retour n’était prévu que début mars, après son gros accident de moto, le meneur profondevillois Jérôme Mouchart est à nouveau au poste depuis quelques semaines et compte bien apporter son expérience dans ce derby. "Il est clair que c’est un match très important pour les deux équipes si nous voulons atteindre nos objectifs, annonce-t-il. Il nous faut non seulement gagner mais aussi de plus de 11 points après la défaite subie chez nous. Certes, perdre ne serait pas encore la fin de nos espoirs mais nous n’aurions alors plus de droit à l’erreur car, si Mons et les Castor se sont envolés, pour la deuxième et troisième place il y a encore six équipes concernées. Je pense que ce pourrait être un match très ouvert mais nous allons devoir nous accrocher et surtout rester concentrés longtemps car, si nous décrochons, ce sera très difficile de revenir. C’est aussi pour ce genre de match que nous jouons et c’est chouette pour le basket namurois de voir deux équipes de R2 en haut de classement. Nous devons surtout prendre du plaisir et espérer avoir du public."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...