Les Jemeppois sont bien plus redoutables à domicile

Le seul résultat un peu " surprenant " des quarts de finale de la coupe Albert Daffe a été fourni par les Jemeppois, qui ont fait tomber (3-1) une équipe de Beauraing plutôt à son affaire jusqu’ici. " Leur joueur entraîneur, Bertrand Detal, n’était pas là, mais ils avaient récupéré leur passeur (NDLR: Nicolas Pieroux) ", signale Diana Begaux, la coach de Sambriens battus 3-2 par ces mêmes Famennois, en championnat. " Nos garçons voulaient vraiment passer et avaient la grinta. On est aussi plus forts à domicile. Au premier tour, on n’a disputé que deux matchs chez nous, avec une victoire 3-1 contre Floreffe B et un joli point pris contre Lesse & Lhomme B, qui joue pourtant la tête, comme bilan. Et puis, il y a l’évolution des joueurs. Même privés de notre capitaine, grippé, on a su développer un jeu de bon niveau, avec plus de régularité et une meilleure ambiance. "

M.B.

Ses protégés auront encore un solide client à se farcir en demi-finale, puisqu’ils se rendront chez les Rochefortois d’Adrian Revret. "On n’aura rien à perdre là-bas. On fera ce qu’on pourra, en se présentant le couteau entre les dents. On ne pensait même pas arriver jusque-là", enchaîne la coach, dont l’équipe occupe la septième place de l’élite, avec six points au compteur. "Il faudra engranger contre Arsimont et Namur B, chez qui on a été battus au premier tour, confirmer notre succès chez les Floreffois et essayer d’ennuyer le plus possible les équipes du haut de tableau. Même si Anhée paraît au-dessus du lot. Mais la formation et l’amusement restent nos seuls objectifs, avec ce gros noyau majoritairement composé de débutants à ce niveau de la compétition. Ils sont cependant bien encadrés par des gens comme Jérémy Lorie et son frère. Et ils travaillent beaucoup. Je peux compter entre neuf et quatorze joueurs à chaque entraînement."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...