Fraire éliminé par Profondeville, Natoye écarte Loyers (photos)

Le club condrusien de Natoye, qui comptait encore deux équipes en lice au stade des quarts de finale, n'est pas passé loin de les envoyer toutes les deux en demies. L'équipe C a finalement été écartée par la P1 de Malonne, après avoir fait sérieusement douter les "Verts".

Guy BEAUGNÉE

Face à Malonne, Natoye C pensait que la tâche ne serait pas aisée. Pourtant, dès l’entame du match, les jeunes Condrusiens prenaient la direction des opérations pour mener 35-34 au repos. "Je suis très satisfait de la prestation de mes joueurs, confie Amory Cleymans. Après la pause, l’expérience de Malonne a pris logiquement le dessus et nous avons craqué physiquement. Avant ce match, l’objectif était déjà atteint. J’avais d’ailleurs demandé à mes joueurs de prendre du plaisir."

Dans le camp malonnois l’essentiel est acquis "Avant le repos, nous avons été mis en difficulté suite aux shoots et à la zone de Natoye, explique le joueur namurois Romain Recko. En seconde période, on a connu un petit moment de folie en allant chercher le panier par l’intérieur et grâce à quelques shoots réussis. Félicitation à Natoye".

La surprise est venue de Profondeville qui a pris méritoirement la mesure de Fraire (64-49). "Ce samedi, on ne doit pas parler de l’absence de Jadin car mon équipe a joué à 200%, explique le coach mosan Kevin Cassart. Nous avons gagné notamment grâce à une grosse prestation défensive. Il fallait les faire sortir de leur zone de confort. Notre bonne entame du match, c’était une de mes premières consignes. En effet, il ne fallait pas les laisser jouer leur jeu. C’est de bon augure pour la suite".

"Je ne m’attendais pas à pareil scénario, constatait Nicolas Demande. Offensivement, ce fut un off-day total. Nous avons également perdu trop de ballons et pas toujours pris les bonnes options. Si je savais qu’on serait attendu physiquement, tout ce que j’ai demandé avant le match n’a pas été respecté".

Pour sa part, Loyers, malgré deux renforts de R1 (Casamento et Bastin) s’est incliné face à la jeune formation natoyenne (56-62). "En première période, on est resté dans le coup notamment grâce des lancers francs (37-36), confie Pierre Baudelet. Par la suite, on a rapidement été en difficulté vu les fautes personnelles. Finalement, c’est au cours du dernier quart que la décision est tombée. On s’est un peu caché derrière nos deux renforts si bien que l’osmose n’a pas eu lieu. C’était un quitte ou double".

"On a livré un super match face à une équipe renforcée de Loyers, explique le Natoyen Bastien Gilain. Après un début compliqué, on a pu limiter Casamento. Je dirais que c’est une victoire inespérée due notamment à un très bon collectif".

Enfin, l’affrontement entre les deux P2A – Ohey recevait Belgrade – s’est soldé par un succès des Namurois (43-66). "C'est une défaite honorable face à la grosse défense présentée par Belgrade qui compte de bons joueurs à tous les postes, explique le coach oheytois Olivier Hennart. Si on n’a rien lâché, en fin de rencontre j’ai fait tourner tout mon banc pour récompenser tous mes joueurs".

"Malgré être rentré difficilement dans le match, on a pu opérer la différence lors du troisième quart, moment où Ohey était pénalisé par les fautes indique le mentor belgradois Stéphane Plumier. Je pense qu’on a mis les shoots aux bons moments et que le collectif a payé".

Les résultats des quarts de finale

Natoye C (+5) 59 - 69 Malonne

Profondeville B 64 - 49 Fraire-Philippeville

Loyers B 56 - 62 Natoye B

Ohey 43 - 66 Belgrade C

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...