Les Gedinnoises ont montré ce dont elles étaient capables

" Tout vient à point à qui sait attendre ", dit le proverbe. Les Gedinnoises auraient tout de même préféré conquérir leur première victoire (et premiers points) plus tôt que lors de leur huitième rencontre de championnat, disputée ce samedi, sur le terrain de RNV A (1-3). " On était un peu sous pression, c’est vrai. Et, vu nos précédents matchs, peu de monde pensait qu’on gagnerait celui-ci. Ce succès nous fait donc le plus grand bien, moralement ", confie la coach des Ardennaises, Alexandra Fuchs, qui était retenue avec la promotion de Beauraing. " Je n’ai donc pu les coacher, mais apparemment, elles se sont bien battues. Elles ont en tout cas montré qu’elles pouvaient bien mieux jouer que ce qu’elles avaient généralement fait jusqu’ici. Le but est évidemment de se maintenir et, dans cette optique, ce match face à un concurrent direct était important. D’autant qu’on avait perdu à Gembloux. "

M.B.
 Alexandra Fuchs a vécu cette première victoire à distance.
Alexandra Fuchs a vécu cette première victoire à distance. ©ÉdA – Frédéric de Laminne 

L’équipe du centre sportif de La Houille avait accueilli deux nouvelles, en vue de cette saison. "Pauline Martin, qui était enceinte la saison passée, nous a rejoints, tout comme Catherine Jadoul, qui a repris le volley après une dizaine d’années", précise la coach, qui confie le témoin du coaching à sa capitaine Toinette Trigalet, lors de ses absences. "Je lui envoie les rotations pour le match réserve et le premier set et c’est elle qui dirige l’équipe. Gérer les entraînements des deux formations ne pose aucun souci. Mais les matchs, c’est une autre histoire. J’en raterai dix avec Gedinne, ce qui est quand même beaucoup. Mais le club savait que je partais à Beauraing et que cette équipe aurait la priorité. Je suis néanmoins resté au service de Gedinne, car ce n’est pas facile de trouver des coachs. Je pense que beaucoup de clubs en font l’expérience."