Teqball: Jonathan Coquelle à la table du gratin mondial

Jonathan Coquelle part ce mardi pour l’Allemagne. Il représentera la Belgique aux Mondiaux de Teqball.

Thibaut marmignon
 Jonathan Coquelle troquera la vareuse de Meux pour celle de l’équipe nationale de Teqball.
Jonathan Coquelle troquera la vareuse de Meux pour celle de l’équipe nationale de Teqball. ©Fred Moisse  

Ciryl Rosy suspendu, Jonathan Coquelle aurait sans doute joué samedi à Jette. Mais le Parisien de 36 ans, depuis devenu belge, sera absent toute la semaine. Le médian meutois prend le train ce mardi direction Nuremberg pour y disputer son deuxième championnat du monde de Teqball, sport qui se joue sur une table de ping-pong incurvée, avec un ballon de foot. Après la Pologne il y a un an, c’est en Allemagne que "Jona" va défendre les chances de la Belgique. Avec de belles ambitions, surtout en simple. "Je me suis donné les moyens en m’entraînant beaucoup, confirme l’ex-joueur de Ciney, ambassadeur de la discipline en Belgique et désormais classé dans le top 100 mondial. En plus des entraînements à Meux, j’avais une séance à Wavre le lundi et à l’UCL le mercredi avec des étudiants à qui je donne cours. Le vendredi, c’était aussi 1 h 30 de travail plus spécifique pour répéter les gestes. Et tout l’été, je me suis entraîné non-stop. J’espère que ça paiera. J’ambitionne de sortir des poules en simple. Pour le double, avec mon partenaire Maxime Genin, ce sera plus compliqué." Jonathan espérait aussi s’inscrire en double-mixte, mais la Fédération internationale a revu le règlement. "On ne peut concourir que dans deux catégories. Ce sera pour une prochaine."