Les Merles cette fois à l’épreuve d’un ténor

Namur – Tubize (s. 20 h)

B.J.

Six points sur six pour le début de la seconde tranche, voilà une manière idéale de régénérer les ambitions namuroises même si c’était face à un Meux un peu à la peine cette saison et aux jeunes Sérésiens qui squattent le fond de classement. La visite de Tubize donnera une bien meilleure indication sur les possibilités des Unionistes "made in" Cédric Fauré. Les préceptes de travail de celui-ci seront-ils suffisants pour venir à bout des solides dauphins de Warnant ? Du côté des supporters et de celui de la direction monocéphale, on l’espère sous peine de glisser une nouvelle fois dans le ventre mou du classement. Une position "normale" pour un promu mais peut-être pas pour les visées un tant soit peu irréalistes affichées en coulisses. La défense namuroise, privée d’un pion essentiel comme Loïc Vander Cammen a bien tenu le coup au Pairay. le milieu a retrouvé dans son intégralité l’envie d’arracher les ballons et l’attaque retrouvera bientôt tous ses membres avec les retours prochains d’Olojede et Largo. L’occasion est belle pour les Namurois de se rapprocher de la tête du classement. Le résultat qui sera affiché samedi soir conditionnera en partie cette fin de premier tour assez chahuté pour les Merles. Un succès apporterait une stabilité bienvenue et une passe de trois qui lancerait définitivement l’équipe et le club sur la voie de la stabilité.