Challenge de la ville de Namur: Quantité et qualité à Gelbressée

L’avant-dernière manche du Challenge de la Ville de Namur est un sérieux succès à Gelbressée avec près de 700 concurrents au départ.

Amandine Gilson
 Le Bougeois d’Hélécine, Quentin Poncelet, de retour.
Le Bougeois d’Hélécine, Quentin Poncelet, de retour. ©CloKok

S’il y a bien un événement qui semble ne pas souffrir de la crise, c’est la Gelbressoise. Avec déjà un bon score de 569 concurrents en 2021, elle est de retour cette année avec pas moins de 684 concurrents répartis sur les trois distances habituelles, à savoir 5, 12 et 20 kilomètres. La 7e édition de la dernière manche du Challenge de la Ville de Namur, pour les challengeurs de la petite distance, et l’avant-dernière, avant la Corrida de Namur, pour ceux alignés sur la longue distance, fait bel et bien partie des incontournables de la saison et surtout de ce 11 novembre. A l’heure où toutes les organisations signalent une baisse des participants, les organisateurs de la course de Gelbressée peuvent se vanter de leur succès.

L’homme en forme de ces dernières semaines, c’est Jérémy Wanet. Aligné sur le petit parcours, le professeur d’éducation physique fait la course en tête, accompagné du vélo ouvreur, ne laissant aucune chance à ses adversaires, Julien Schiets et Mattéo Cadelli. "Je pars assez rapidement, sur une base de 3,10 minutes par kilomètre et je me retrouve rapidement seul. Je décide d’augmenter progressivement le rythme jusqu’à la ligne d’arrivée", raconte le vainqueur. Impériale, Emilia Gvozdenovic devance ses concurrentes de plus de deux minutes et décroche la première place.

+ Le classement des 5km

Course aux sensations

Grosse performance sur les 12 kilomètres du Bougeois d’origine, Quentin Poncelet, expatrié maintenant à Hélécine dans la province du Brabant Wallon, qui termine devant Renan Gossiaux et Vincent Mottoul. Sept minutes, c’est l’avance de Jennifer Mahin au moment de franchir la ligne d’arrivée, sur Caroline Dieux et Sarah Tallier. "Partie sans montre, je décide de faire la course en fonction de mes sensations. Le parcours est assez roulant et agréable, sans réelle difficulté. Je me sens bien en franchissant la ligne, et j’améliore mon chrono de l’an dernier, donc très contente", raconte Jennifer.

+ Le classement des 12km

Une course de costauds

S’il est un peu moins populaire que les autres distances, le 20 km permet toujours à certains de se tester sur un tracé un peu plus long que ceux habituellement rencontrés. Marc Vervenne devant le triathlète et ancien nageur Adrien Roldan. "Papy" Éric Brossard monte sur le podium. Partie en tête, Maëlle Lambert doit finalement céder la première place à sa concurrente de toujours, Hélène Delmée. "Le tracé est chouette et roulant, ce qui n’est pas forcément ma spécialité. Après 12 kilomètres, bien tirée par Maëlle, je parviens à accélérer en seconde partie de course", précise l’athlète Biotrail. Le prochain et dernier rendez-vous du Challenge de la Ville de Namur, c’est dans quinze jours, le samedi 26 novembre, à l’occasion de la 25e édition de la Corrida de Namur.

+ Le classement des 20km