Beez si près de l’exploit, Belgrade gère

Comme contre le CEP, Beez est tombé très proche de faire tomber Alleur, deuxième au général. « Nous avons perdu sur une « bombe « contestée au buzzer, confie le coach, Didier Prinsen. Quand on échoue de si peu, on est obligé de regretter notre mauvais pourcentage au lancer-franc (11 sur 22). Nous progressons dans tous les domaines, notamment en défense où nous limitons Alleur à 69 points, alors qu’il tourne à une moyenne de 85 unités. Certes, ces résultats négatifs ne nous font pas avancer dans le classement mais nous montons en régime et je sens que les autres équipes vont nous prendre dorénavant au sérieux. »

Ph. Gu.Ph. Gu.

23-17, 15-19, 19-22, 11-11.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.