Un déplacement périlleux

Une semaine après la victoire face à l’Entente Manageoise, les Aischois prendront la route d’un stade qu’ils connaissent bien à présent puisqu’ils s’y rendent quasi deux fois par saison depuis quelques années. On se rappelle qu’il y a quelques semaines, ils étaient venus donner la leçon (1-6) au futur vainqueur de la première tranche et autre pensionnaire du Tondreau, St-Symphorien. L’adversaire sera cette fois Mons qui vient de signer quatre victoires consécutives et un nul la semaine dernière au Léopold. « C’est évidemment un gros morceau et pour moi, c’était le favori de la compétition à l’entame de la saison. L’arrivée du nouveau coach Dante Brogno démontre les ambitions de ce club. Mais j’espère qu’on pourra aller chercher un bon résultat samedi soir », confie Jérôme Patris, très pote avec Gabriel Perone, le coach des gardiens. « On a les joueurs rapides et puissants pour faire un bon match et les contrarier. Surtout si on reste bien en bloc et qu’on utilise cette verticalité », conclut-il. P.B.

P.B.

Une semaine après la victoire face à l’Entente Manageoise, les Aischois prendront la route d’un stade qu’ils connaissent bien à présent puisqu’ils s’y rendent quasi deux fois par saison depuis quelques années. On se rappelle qu’il y a quelques semaines, ils étaient venus donner la leçon (1-6) au futur vainqueur de la première tranche et autre pensionnaire du Tondreau, St-Symphorien. L’adversaire sera cette fois Mons qui vient de signer quatre victoires consécutives et un nul la semaine dernière au Léopold. "C’est évidemment un gros morceau et pour moi, c’était le favori de la compétition à l’entame de la saison. L’arrivée du nouveau coach Dante Brogno démontre les ambitions de ce club. Mais j’espère qu’on pourra aller chercher un bon résultat samedi soir", confie Jérôme Patris, très pote avec Gabriel Perone, le coach des gardiens. "On a les joueurs rapides et puissants pour faire un bon match et les contrarier. Surtout si on reste bien en bloc et qu’on utilise cette verticalité", conclut-il.