Desille, un Namurois dont les qualités parlent

L’image aurait pu être belle entre le jeune Ugo Desille, gardien titulaire des U23 de Seraing d’un côté et d’autre part, son père Michaël, ex-entraîneur de Loyers et candidat malheureux au poste de T2 de Cédric Fauré. L’aîné suivra son fiston avec attention et non sans une certaine fierté légitime. « Ugo a connu deux grosses blessures avant de pouvoir rejouer et il a fait preuve de beaucoup de caractère ». Entamant son parcours à Assesse à 5 ans, le jeune gardien est ensuite passé dans les équipes d’âge de Ciney puis du Sporting de Charleroi. « D’emblée, c’est dans les buts qu’il a voulu évoluer », se souvient Michaël Desille. Étant resté quasi une année civile sans jouer, c’est via Jérôme Colinet qu’Ugo a pu passer un test chez les Sérésiens. Après deux entraînements, Marc Grosjean, un ex-Merle, l’a directement intégré dans le noyau U 23 qui rencontrera les Unionistes ce week-end. « Je n’ai pas débuté comme titulaire mais j’ai remplacé mon coéquipier, blessé », entame Ugo Desille qui croisera dans les travées un autre namurois hélas blessé, Joe-Kwan Detienne, le frère de Kim qui aurait pu se trouver sur la pelouse pour un duel fraternel. Le Namurois a pu directement voir les différences avec les matchs U 23. « L’impact physique est beaucoup plus important. Gagner les duels semble encore plus important, analyse-t-il. Les contres sont aussi plus rapides. Il faut être attentif durant 90 minutes ».

B.J.

L’image aurait pu être belle entre le jeune Ugo Desille, gardien titulaire des U23 de Seraing d’un côté et d’autre part, son père Michaël, ex-entraîneur de Loyers et candidat malheureux au poste de T2 de Cédric Fauré. L’aîné suivra son fiston avec attention et non sans une certaine fierté légitime. "Ugo a connu deux grosses blessures avant de pouvoir rejouer et il a fait preuve de beaucoup de caractère". Entamant son parcours à Assesse à 5 ans, le jeune gardien est ensuite passé dans les équipes d’âge de Ciney puis du Sporting de Charleroi. "D’emblée, c’est dans les buts qu’il a voulu évoluer", se souvient Michaël Desille. Étant resté quasi une année civile sans jouer, c’est via Jérôme Colinet qu’Ugo a pu passer un test chez les Sérésiens. Après deux entraînements, Marc Grosjean, un ex-Merle, l’a directement intégré dans le noyau U 23 qui rencontrera les Unionistes ce week-end. "Je n’ai pas débuté comme titulaire mais j’ai remplacé mon coéquipier, blessé", entame Ugo Desille qui croisera dans les travées un autre namurois hélas blessé, Joe-Kwan Detienne, le frère de Kim qui aurait pu se trouver sur la pelouse pour un duel fraternel. Le Namurois a pu directement voir les différences avec les matchs U 23. "L’impact physique est beaucoup plus important. Gagner les duels semble encore plus important, analyse-t-il. Les contres sont aussi plus rapides. Il faut être attentif durant 90 minutes".