St-Trond – Meux: « Canari » ne pouvait pas louper ça !

Si l’engouement est énorme à Meux avec plus de 1 000 réservations, côté trudonnaire, ce match ne passionne pas les foules. Lundi, seulement… 130 places avaient été vendues. Loin des 1 000 réservations meutoises.

Thibaut Marmignon
 À gauche sur la photo, Grégory Ancart, dit «Canari», fera évidemment le déplacement pour voir Meux face aux Canaris.
À gauche sur la photo, Grégory Ancart, dit «Canari», fera évidemment le déplacement pour voir Meux face aux Canaris. ©ÉdA

Youssef Keita, l’attaché de presse du club précise: "C’est un mercredi soir déjà et sans manquer de respect à l’adversaire, ce n’est pas l’affiche la plus excitante pour nos supporters. Comme pour les jeunes joueurs de Meux, les affiliés de Saint-Trond rentreront gratuitement. Et les parents bénéficient d’un prix attrayant. On a 3 000 abonnés mais ils ne viendront pas tous." Les guichets seront ouverts avant le match.

À Meux, pour rappel, le comité a décidé d’offrir les cars à tous les supporters (entrée à 10 € pour les adultes et 5 € pour les moins de 12 ans). Ils démarreront ce mercredi à 18 h 30 en direction du Stayen. Les joueurs, eux, partiront une heure plus tôt depuis la place du village après avoir mangé un bout ensemble, un peu avant, dans les installations de Meux.

Ce déplacement à Saint-Trond, quand on s’appelle… Canari, on ne peut pas le louper. Grégory "Canari" Ancart, responsable grand-leezien du club des supporters des Red Gunners sera évidemment de la partie. "On a organisé un car avec des amis de la région, explique le célèbre Rouche. C’est historique pour un petit club de village comme Meux et on veut profiter de l’occasion pour aller les encourager chez une D1. En tant qu’anciens joueurs du club, papa d’enfants meutois ou simple amateurs de foot, on voulait vivre ce moment ensemble avec notre bande de potes. On voulait être sûr d’être dans le même car. On partira du terrain de Saint-Germain, pour éviter d’embouteiller le village de Meux qui risque d’être en ébullition quand tout le monde va arriver."