Laforge gagne dans son jardin à la St-Firmin

Gros succès pour la première édition du Trail de la Saint-Firmin, à Bonneville, mardi matin, avec près de 430 participants sur deux parcours.

Amandine Gilson
 Brice Laforge, local de l’épreuve, est le vainqueur du 12,7 kilomètres.
Brice Laforge, local de l’épreuve, est le vainqueur du 12,7 kilomètres.

Difficile, à l’heure actuelle, de proposer une première édition d’un événement qui cartonne. Les inscriptions sont de moins en moins nombreuses, les événements, au contraire, de plus en plus nombreux, et certains organisateurs sont parfois contraints d’annuler leurs événements. Pourtant, ce mardi 1er novembre, Patrice Pignolet et son équipe décident de relever le défi d’organiser la toute première édition du Trail Saint-Firmin, à Bonneville. Et on peut dire que c’est un carton plein ! Pas moins de 427 concurrents franchissent la ligne d’arrivée. Un succès énorme pour l’événement, qui se déroule à peine quatre jours après le populaire Trail des Lumeçons, ayant drainé plus de 1200 personnes.

Les athlètes locaux, à l’image de Brice Laforge, répondent présents, mais également quelques sportifs venus de plus loin, comme l’un des meilleurs cross-triathlètes français, François Carloni. Sur le 12,7 kilomètres, après un beau mano à mano, Brice s’impose et François se perd dans les 500 derniers mètres pour finalement terminer à la 11e place. "Je suis obligé de participer: c’est à moins de deux kilomètres de la maison et je connais sur le bout des doigts tous les chemins et sentiers empruntés qui sont mes terrains d’entraînement, commence Brice. On s’isole assez vite avec François et je parviens à le lâcher dans la seconde côte. Je décroche d’ailleurs le Grand Prix de la Montagne, puisqu’elle est chronométrée". Ward Van Assche et Jean-Marc Culot complètent le podium chez les messieurs. Retour au trail réussi pour Francine Legrand. L’athlète termine avec près de trois minutes d’avance. "Le parcours est très roulant mais également très beau. Je suis ravie de cette victoire, d’autant que cela faisant longtemps que je n’avais plus fait de trail", souffle-t-elle. Deuxième chez les dames, Nikita Tissot s’impose au Grand Prix de la Montagne dans le classement féminin.

Sur la plus longue distance d’un peu plus de vingt bornes, les dix premiers kilomètres sont bouclés en à peine 38 minutes pour l’homme de tête, Adrien Vincent. Il parvient à creuser l’écart dans la première grosse difficulté, située à Goyet. Il ralentit ensuite un peu l’allure. "Je décide de diminuer le rythme sur les dix derniers kilomètres, histoire de ne pas arriver en mauvais état. L’ambiance est conviviale et tout est très bien organisé pour une première édition", ajoute-t-il. Thomas Vande Weghe boucle la distance avec une minute et demi de retard et Fabien Meunier terminer sur la troisième marche du podium.

Chez les filles, la victoire revient à Lore Van Assche devant une athlète locale, Mathilde Lecaillie, qui porte les couleurs de l’Ocan et Catherine Elleboudt.