Yannick Pauletti remercié à Rochefort, Jeffrey Rentmeister va assurer l’intérim

En D3B ACFF, l’Union Rochefortoise s’est séparée de son entraîneur, Yannick Pauletti.

La Rédaction de L'Avenir
 Fin de mission pour Pauletti au Parc des Roches. L’entraîneur de l’Union Rochefortoise a été licencié.
Fin de mission pour Pauletti au Parc des Roches. L’entraîneur de l’Union Rochefortoise a été licencié. ©ÉdA – Christophe Béka

La collaboration est terminée entre Yannick Pauletti et Rochefort, qui reste sur deux revers de rang sans marquer. Le jour sans des Unionistes, battus à Sprimont dimanche après-midi en ayant encaissé deux goals et deux cartons rouges, était visiblement celui de trop aux yeux de la direction. Eric Thirion, fidèle T2 de Yannick, quitte aussi le Parc des Roches.

Les Rochefortois, qui avaient déjà connu une entame de championnat compliquée, pointent actuellement à la sixième position du classement après avoir déjà occupé la troisième et même la deuxième place de la série. Le bilan de 16 points sur 30 après la première tranche n’est pas à la hauteur des ambitions d’un club qui ne cache pas son désir de rejoindre la D2 au plus tôt. "La décision a été prise d'un commun accord avec Yannick et Eric de mettre fin à leur présence au sein du club, explique le président Nicolas Lhoist, actuellement à l'étranger. Je tiens de tout coeur à les remercier tous les deux pour toute leur implication. S'il y a une chose qu'on ne peut pas leur reprocher, c'est leur implication au niveau du projet. Ils ont beaucoup donné, tant la saison dernière que lors de la préparation et des dix derniers matchs. Mais on arrive au constat que le bilan comptable n'est pas en ligne avec les attentes du clubs malgré certains faits externes comme les blessures et certains faits de match. Il faut pouvoir se regarder dans la glace, le 16 sur 30 est insuffisant. Et on a eu une discussion très constructive avec Yannick qui comprend la décision. Je sais que ça n'a pas été facile tous les jours. Malheureusement, Rochefort, aujourd'hui, depuis l'ambition affichée du club, les attentes sont là et les critiques pas toujours faciles à encaisser, surtout en interne avec les supporters.

Pour le président, la balle est désormais dans le camp des joueurs: "On tourne une page et on espère que le groupe réagira, il est temps qu'il comprenne la chance qu'ils ont d'être à Rochefort, de voir tout ce que le club met en oeuvre pour eux et d'avoir eu un coach de la trempe de Yannick. Ils n'ont pas saisi l'opportunité. On espère que les mesures prises serviront d'électrochoc. C'est pas gagné, ça c'est sûr, tout comme c'est pas gagné de trouver le successeur de Yannick."

L'intérim sera assuré par le Verviétois Jeffrey Rentmeister, le directeur sportif, pendant deux semaines. Sébastien Boisdequin, qui s'occupait de la P2, assistera Jeffrey sur le banc. "Le lundi après le match de Marloie, on espère avoir trouvé le nouveau staff. Mais ce n'est pas évident, nous n'étions pas préparé du tout. En cours de saison, ce n'est pas évident de trouver un profil du calibre de Yannick. On préfère prendre le temps de la réflexion et de l'analyse des différents CV. On lance un appel à candidatures pour le poste de T1 et de T2. En toute transparence, aucun contact n'a été pris jusqu'ici."

Le président Lhoist conclut en disant que le timing n'est pas idéal à la veille de deux rendez-vous très compliqués. "Un derby contre Ciney, et le déplacement à Marloie. Mais il ne faut pas se voiler la face, malgré les blessés, la qualité est là et c'est au groupe de réagir maintenant."