Beez face aux Carolos vengés

Après deux week-ends off, les Beezois reprennent le championnat par le solide et vengé CEP, qui vient de battre sa bête noire, la R1 de Neufchâteau en coupe AWBB. « Nous ne partons pas favoris, assume le coach, Didier Prinsen. Si on se base sur les résultats et la qualité des joueurs, il n’y a pas photo entre les deux équipes. Comme l’attaque de Charleroi tourne autour des 90 points par match, on s’attend à affronter une artillerie lourde, d’autant que la défense n’est pas notre cheval de bataille à l’heure actuelle. Nous sommes toutefois dans l’idée de sortir un bon match en ayant aucun regret. À nous de les empêcher de courir et d’enchaîner les trois points. »

Philippe Guion

Après deux week-ends off, les Beezois reprennent le championnat par le solide et vengé CEP, qui vient de battre sa bête noire, la R1 de Neufchâteau en coupe AWBB. "Nous ne partons pas favoris, assume le coach, Didier Prinsen. Si on se base sur les résultats et la qualité des joueurs, il n’y a pas photo entre les deux équipes. Comme l’attaque de Charleroi tourne autour des 90 points par match, on s’attend à affronter une artillerie lourde, d’autant que la défense n’est pas notre cheval de bataille à l’heure actuelle. Nous sommes toutefois dans l’idée de sortir un bon match en ayant aucun regret. À nous de les empêcher de courir et d’enchaîner les trois points."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.