Araujo: « 24 fautes à 8 »

José Araujo était assez mécontent de l’arbitrage après cette défaite. « Il suffit de regarder le marquoir pour voir le nombre de fautes sifflées, fustige-t-il. C’est 24 à 8 en fautes commises. Le moindre contact était sifflé contre nous alors que de l’autre côté, ils (NDLR : les arbitres) n’ont pratiquement rien sifflé contre Dudelange. » Le coach portugais trouve que son équipe n’a pas trop mal débuté la partie. « Nous étions bien dedans mais nos tentatives de shoots ne sont pas rentrées. Alors qu’en face, tout rentrait ou presque. Nous n’étions pas à 100 % et il faut accepter que l’on soit battu. C’est l’Eurocup, toutes les équipes veulent gagner. Il n’y a pas de matchs faciles. » Ju. Ma.

La Rédaction de L'Avenir
 Le coach portugais de Namur fustige l’arbitrage.
Le coach portugais de Namur fustige l’arbitrage. ©ÉdA – Christophe Béka