VIDÉO | Maxime Richard pagaie dans la Radja River de Walibi et parmi les éléphants à Pairi Daiza

Maxime Richard avait comme une envie de vacances… Cet été, le kayakiste dinantais a parcouru plusieurs spots insolites. Sur des plans d’eau plutôt inattendus, il a voyagé aux quatre coins de la Belgique pour vivre des expériences hors du commun.

La Rédaction de L'Avenir

En partenariat avec l’un de ses sponsors, Maxime Richard a une nouvelle fois pagayé dans des endroits insolites… Pairi Daiza, Walibi, les canaux de Bruges ou encore le Sunrise Festival: les images laissent rêveur.

 Sur les berges du Sunrise Festival, à Lille.
Sur les berges du Sunrise Festival, à Lille. ©Antoine Sedran

En pleine ouverture des vacances, le Dinantais a voulu "MAX-imiser" son été en s’offrant des incursions dans des lieux qu’il n’avait encore jamais visités depuis son kayak. À l’exception de sa ville natale, qu’il ne pouvait oublier lors de ce summer trip inédit.

 Au pied de la Collégiale, la Meuse n’a plus de secret pour le kayakiste dinantais.
Au pied de la Collégiale, la Meuse n’a plus de secret pour le kayakiste dinantais. ©Antoine Sedran

Les 6 destinations qui ont été choisies pour cet été avaient un sens particulier pour Max. Enchaîner les rapides de la Radja River à Walibi, explorer les canaux étroits à Bruges, côtoyer les éléphants sur le plan d’eau de Pari Daiza, ce sont autant de situations incroyables et de défis que Max avait voulu se lancer.

 Sur les canaux de Bruges.
Sur les canaux de Bruges. ©Antoine Sedran

Dans un autre registre, c’était super fun pour lui de pouvoir faire une battle avec un wakeboard au Lakeside Paradise de Knokke-Heist.

 Comme son acolyte en wakeboard, le kayak de Maxime s’est fait tracter pour atteindre de jolies pointes de vitesse sur l’eau à Knokke.
Comme son acolyte en wakeboard, le kayak de Maxime s’est fait tracter pour atteindre de jolies pointes de vitesse sur l’eau à Knokke. ©Antoine Sedran

Ou encore de pagayer à quelques mètres d’une foule en train de faire la fête au Sunrise Festival de Lille.

" Quand on est dans un kayak, on ne voit pas les choses de la même façon. Le fait d’être sur l’eau, c’est une sensation particulière. Je me suis souvent demandé ce que ça ferait d’être en train de pagayer à tel ou tel endroit. Alors je l’ai fait! J’ai pris contact avec les responsables de ces différents lieux et endroits, en leur expliquant mon "délire", mes motivations. Je voulais aussi réunir un panel d’endroits et de destinations qui soient représentatifs de ce qu’on peut faire en été, en Belgique. C’est ma façon à moi de proposer "How to MAX-imize your summer". Tout le monde a été super réceptif à cette initiative et j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à réunir ces photos et quelques séquences vidéos avec mon équipe ", explique le champion du monde dinantais.

 Dans la Radja River de Walibi.
Dans la Radja River de Walibi. ©Vision Photography

" Parmi toutes les séquences qui ont pu être réalisées, Walibi et Pairi Daiza sont probablement celles qui m’auront le plus marqué. Pour la Radja River, je m’étais toujours promis de venir un jour tester ces rapides avec mon kayak… tout en me disant bien que ça risquait d’être impossible. Mais voilà, l’idée a été super bien reçue et j’ai eu la chance de pouvoir le faire. Et puis, bien sûr, la scène dont je me souviendrai le plus, c’est celle de Pairi Daiza. Je me demandais vraiment comment les éléphants allaient régir par rapport à ma présence. Est-ce qu’ils allaient m’accepter? On a bien préparé ça avec l’équipe du parc, en veillant à ne pas perturber les pachydermes. Et ça a fonctionné! Au final, ça a ressemblé à un jeu, tout en finesse, comme s’ils se demandaient quel pouvait bien être ce drôle de nouvel animal flottant, venu leur rendre une petite visite! "

 Les éléphants de Pairi Daiza ont reçu la visite d’un drôle d’animal flottant…
Les éléphants de Pairi Daiza ont reçu la visite d’un drôle d’animal flottant… ©Antoine Sedran

Des images à savourer sans modération.