Acoz et Maubeuge ont le vent en poupe

Les Nordistes sont en forme, en particulier sur leur ballodrome. Hier, Maubeuge a signé un 4e succès de rang, le lendemain de sa finale au tournoi d’Ogy, remportée par Thieulain.

Maximilien Lavis
 Gil Thirion et Acoz ont frôlé le treizième jeu à Kerksken…
Gil Thirion et Acoz ont frôlé le treizième jeu à Kerksken… ©ÉdA – Frédéric de Laminne 

«On regarde moins à ce genre de série qu’à notre brevet d’invincibilité, précise Vincent Navaux, sixième homme dimanche. Hier, l’important était surtout de signer un nouveau succès à la maison (NDLR : chose faite, 13-8 contre Galmaarden). Jusqu’à présent, on n’a perdu qu’une fois chez nous, contre Thieulain (11-13) et j’en prends la responsabilité. Contre Galmaarden, nous ne méritions pas 3 points. Si Steve Devos et Timmy Joos ont été très bons, en face, Antoine Hazard et Quentin Paduart ont offert une belle résistance. Galmaarden n’a rien lâché et prend un point mérité.» Bien que la Grand-Place lui ait échappé de peu, Maubeuge continue de voir le positif dans cette saison bien lancée côté français. «En 2017, 2018 et 2019, on jouait le cul du classement. L’an passé, on a terminé 8e. Le comité est content de voir cette année le club revivre. On est défait 13-10 par Kerksken et 11-13 par Thieulain… Cela veut dire que nous ne sommes pas des manchots. Je pense que nous avons les atouts pour battre tout le monde cette saison», se réjouit Vincent. Prochaine échéance en championnat : dimanche à Grimminge. Mais Maubeuge sera déjà de retour au tamis dès mardi, lors de la journée inaugurale du tournoi de Mont-Gauthier, dans une éliminatoire avec Ogy et Aisemont.