Les Warnantais décevants

Après sa lutte marathon contre Aisemont, Warnant a déçu ses supporters, subissant la loi des Senzeillois. Pourtant, les Mosans prirent un départ de choix (3-1). Les livreurs visiteurs évitèrent alors Gilon, qui remplaçait Droussin au petit milieu et avait signé plusieurs rechas entre les perches. Les Cerfontainois raccourcirent leurs livrées, ciblant davantage Étienne, qui manquait de régularité. Senzeilles aligna ainsi les jeux à la vitesse de l’éclair (3-12). Sur le rectangle, Charloteaux, Gobron mais aussi la devanture, fouettèrent entre les perches pour en totaliser 19. « On compte aussi 14 outres, mais pas à des moments décisifs. » Manu Debaisieux, sur le tamis, accrocha un dernier jeu, sans pouvoir sauver le point. DO

D.L.

Après sa lutte marathon contre Aisemont, Warnant a déçu ses supporters, subissant la loi des Senzeillois. Pourtant, les Mosans prirent un départ de choix (3-1). Les livreurs visiteurs évitèrent alors Gilon, qui remplaçait Droussin au petit milieu et avait signé plusieurs rechas entre les perches. Les Cerfontainois raccourcirent leurs livrées, ciblant davantage Étienne, qui manquait de régularité. Senzeilles aligna ainsi les jeux à la vitesse de l’éclair (3-12). Sur le rectangle, Charloteaux, Gobron mais aussi la devanture, fouettèrent entre les perches pour en totaliser 19. " On compte aussi 14 outres, mais pas à des moments décisifs." Manu Debaisieux, sur le tamis, accrocha un dernier jeu, sans pouvoir sauver le point.