Les jeunes Namurois face à l’élite francophone

Onze équipes de jeunes de la province participeront aux finales francophones, ce week-end, dans les installations de Waremme.

 Les cadettes de Romedenne, ici après leur finale de Coupe, défendront les couleurs namuroises dans leur catégorie.
Les cadettes de Romedenne, ici après leur finale de Coupe, défendront les couleurs namuroises dans leur catégorie. ©ANCV
Michel Boreux

Deux semaines après leurs finales de Coupe Albert Daffe, les catégories de jeunes seront à nouveau à l’honneur, à l’occasion des finales rassemblant les meilleures classées des championnats francophones. Côté namurois, Namur y sera encore très bien représenté, avec six équipes, pour deux à Ohey et à Romedenne et une de Floreffe. "Toutes les formations qui étaient en ordre utile pour y aller ont répondu présent", confie Michel Hourlay, responsable "jeunes" à l’ANCV. En pupilles garçons, Le Roux, qui bénéficiait d’une dérogation, est remplacé par Ohey, alors que deux équipes nous représenteront chez les filles. "Il restait une place disponible et, sur base des résultats de 2019, nous avions la possibilité de la prendre", précise le Walhinois, qui s’attend à l’une ou l’autre performance namuroise (les deux premiers de chaque catégorie seront qualifiés pour les finales nationales, le week-end suivant, à Lessines et à Flobecq). "D’après les échos, les cadets de Namur ont bon espoir d’y parvenir et peut-être les pupilles de Romedenne aussi, avec le concours de deux joueuses plus âgées, qui n’avaient pas participé au championnat."