Téo Fosseprez, un jeune gardien talentueux

Ex-gardien de Ciney, Téo Fosseprez a remporté le titre avec Sinsin ce dimanche face à son ancienne équipe.

 Le portier a réalisé des prouesses.
Le portier a réalisé des prouesses. ©ÉdA – J-Ph. Pickar 
B.J.

Au cœur de la pression cinacienne, quand les « Bleus » cherchaient désespérément l’égalisation, trois arrêts de grande classe de Téo Fosseprez ont sauvé son équipe et le titre. Un moment particulier pour le dernier rempart des « Chevaliers », prêté par… Ciney! Déjà à l’aller, il s’était rappelé aux bons souvenirs de son club formateur. « J’y ai joué dix ans, avant d’être prêté cette saison à Sinsin. Cela me fait un énorme plaisir, de décrocher le titre dans un match au sommet contre les Bleus », expose-t-il, sans aucun esprit revanchard. À l’instar de ses équipiers, il a su gérer la pression générée par ce type de rencontre. « Avant le match, nous n’étions pas nerveux, mais bien concentrés. Le vestiaire était assez silencieux. » Avec au bout du chemin, un titre mérité, mais que beaucoup voyaient tomber dans l’escarcelle cinacienne. « Que rêver de mieux pour ma première année ici, souriait le jeune homme, qui n’a pas trop fêté. Je travaillais le lendemain », justifie-t-il. 

Sur le même sujet