Onhaye: entre regrets et réalisme

Battre Rochefort au Parc des Roches a donné un peu plus de regrets aux Walhérois, privés du tour final suite à la victoire 3-0 d’Herstal contre Jodoigne. « C’est sûr que ça fait mal, glisse Aurélien Lambert. Un tour final, avec un groupe aussi soudé que le nôtre, c’est sûr qu’on l’aurait abordé décidé comme jamais. Tant pis, ce n’est que partie remise. »

 L’éclosion du jeune Arthur Poncelet, une fierté pour Onhaye.
L’éclosion du jeune Arthur Poncelet, une fierté pour Onhaye. ©ÉdA – Christophe Béka 
Th.M.

" Ce n’est pas maintenant qu’on rate la qualification , insiste Lionel Brouwaeys. Le constat est clair, les équipes qui sont dans ce tour final sont celles qui n’ont pas dû accumuler les matchs en semaine. Cette surcharge a pénalisé tout le groupe, c’est évident. Mentalement comme physiquement, on l’a payé cher. Outre Bastin, “out” toute la saison, on a dû se passer de joueurs clés comme Lambi ou Gilain plusieurs semaines. Dommage car je suis persuadé qu’avec une saison normale, on pouvait se mêler à la lutte pour le titre jusqu’au bout ".