Le gâchis mariembourgeois

La défaite contre Durbuy, il y a 15 jours, était celle de trop pour Couvin qui a laissé filer Verlaine. Retour en D3 pour les Fagnards. Avec qui aux manettes ?

 Stop ou encore pour Gabor Bukran? L’intéressé laisse planer le suspense.
Stop ou encore pour Gabor Bukran? L’intéressé laisse planer le suspense. ©Yves Bircic 
Julien MARET

" Quel gâchis! ", s’exclame le coach mariembourgeois, Gabor Bukran pour résumer cette saison qui voit les Fagnards descendre à l’échelon inférieur. " Quand on voit le niveau affiché par l’équipe et le ressenti de plusieurs joueurs adverses, nous n’avons rien à faire à une place de descendant. Mais c’est tout de même fou que dans une série de 16, on retrouve 3 descendants. Lorsque j’ai évolué en Angleterre, j’ai joué dans une série de 24 équipes avec 3 descendants. Mais il n’y a qu’en Belgique que l’on voit ça! " Sans doute, mais cela ne justifie pas la descente du club. Les problèmes internes qui ont conduit aux évictions de Maistriaux, Zidda et Ndkikumana, avant celles de Lamort, Dubois, Erdogan et Hanicq n’ont pas arrangé l’équilibre d’un noyau qui a dû faire face à de trop nombreuses blessures. " Avec Van Lerberghe et Hallaert en plus, je suis certain que nous remportons plus de matches cette saison , poursuit l’entraîneur. Car avec Simon en défense centrale et Thibaud comme milieu défensif, Vincent Eugène aurait été moins esseulé, même s’il est l’auteur d’une toute grosse saison. Tout comme Wackers, qui a sorti le tout grand jeu. " Mais le constat qui ressort le plus, depuis le début du championnat c’est, comme le répète Gabor, " le manque de maturité du groupe ". Il ajoute: "C ertaines erreurs ont coûté très cher. Mais je reste fier du groupe qui a terminé cette saison. Les joueurs sont méritants et il faut partir sur cette même base pour la saison prochaine, avec des gars qui en veulent et mouillent leur maillot. " Mais avec ou sans Gabor? L’intéressé répond: " Je n’ai jamais dit que je resterai en cas de maintien en D2. De même, je n’ai pas dit que je partais en cas de descente. Je fais confiance aux dirigeants et ils me font confiance. Nous sommes en mai et ils n’ont fait aucune démarche pour trouver quelqu’un d’autre. C’est un signe. On n’est donc pas à une semaine près …"