Philippeville: un goût de trop peu

Philippeville a contraint Moustier au partage mais est passé à côté de la montre en or. « Certes, c’est un beau point face à une équipe du Top 3 mais ce partage laisse un goût de trop peu, avoue Jean-François Herpers. C’est à l’image de notre saison. Au premier acte, on loupe un penalty. Et au second, on s’offre deux réelles occasions via Pierrot et Thirrion que le gardien sambrien va chercher. Une fois encore, on a manqué de réalisme en zone de conclusion. Je suis toutefois content de la mentalité affichée. Les gars sont allés chercher l’égalisation avec les tripes. »

P.L.
Philippeville: un goût de trop peu

Dans le camp sambrien, la déception se lisait sur les visages. Après la défaite subie face à Somzée, les Zèbres ont encore perdu des plumes. " Sur un ground sautillant, on n’a pas réussi à développer notre football, déplore Steve Surinx. On était privé de plusieurs joueurs à vocation offensive comme Surinx, Mitrugno et Hody. Dupont qui rentrait de vacances n’a joué que 30 minutes.