Une grande première pour l’ancien Cinacien

Personne, côté namurois, ne veut vendre la peau de l’ours aischois ou taminois avant l’heure. Si le titre tant attendu survient ce week-end, Lucas Baudot pourra le compter comme le premier de sa jeune carrière. « L’idéal serait une victoire d’Aische

La Rédaction de L'Avenir
5 BAUDOT
5 BAUDOT

Pour sa part, il s’attendait à devoir lutter jusqu’à l’ultime journée: " Nos concurrents directs ont commis quelques faux pas inattendus. Tant mieux pour nous".