Benjamin Grégoire époustouflant au rechas

Après la défaite sans point à Blicquy, Waret devait une revanche à ses supporters. Vu leur position au classement, les Hesbignons devaient aussi engranger pour s’éloigner de la zone rouge.

D.O.

Dimanche, ils ont redoré leur blason en dictant leur loi à Coquiane, qui joue pourtant les premiers rôles. Une victoire acquise sans Gwenaël Soulier, victime d’une double entorse. «Pour le remplacer, Benjamin Grégoire, qui joue en devanture, a accepté de prendre le grand milieu, raconte Guillaume Coulon. Et il a parfaitement assuré, avec dix rechas entre les perches. Nous lui avons emboîté le pas avec Pascal De Grande. On a aussi bien livré, à l’image de Jean-Marc Namur, qui a pris tous ses jeux. On visait un point, on en prend deux. Une bonne bouffée d’oxygène, vu notre position dans le bas du tableau.»