Des frayeurs et un vainqueur inédit

Sorties de route (dont une sérieuse à Malonne samedi matin), ennuis mécaniques, et autres petits soucis ont été nombreux. C’est un pilote batave qui s’est imposé.

Amandine GILSON
Des frayeurs et un vainqueur inédit
L’improbable équipage Abbring/Tsjoen, avec un co-pilote ancien vainqueur de l’épreuve au volant…. ©ÉdA

Les nonante-huit pilotes qui se sont élancés, vendredi soir, pour la trente-quatrième édition du Rallye de Wallonie ont eu un peu plus de deux cent trente kilomètres à parcourir, à travers les communes de la région. Kévin Abbring a survolé ce rallye national. À bord de sa Peugeot 206 T16, dans la catégorie R5 et avec ni plus ni moins que Pieter Tsjoen, octuple vainqueur en tant que pilote, le Hollandais a pris la tête samedi matin, et ne l’a plus jamais quittée. Derrière, par contre, ça a bataillé ferme. Bouche, Allart, De Mévius, Dilley et Verschueren n’ont rien lâché, mais certains ont eu plus de chance que d’autres.