« Des questions à se poser », à Loyers

Comme trop souvent cette saison, les Loyersois ont une nouvelle fois laissé passer une belle opportunité de se rapprocher du top 5 en se faisant surprendre, à domicile, face au Spirou Charleroi (70-80).

O.C.
« Des questions à se poser », à Loyers
basket ball loyers kontich ©ÉdA – Florent Marot

Si la victoire des Carolos ne souffre aucune contestation, les Namurois sont rentrés aux vestiaires la tête basse au terme d'une prestation de bien piètre qualité. «Il faut reconnaître que Charleroi a fait le match qu'il devait, mais que dire de notre prestation?», commente avec amertume le coach loyersois, Étienne Louvrier. Je suis vraiment très déçu car nous n'avons jamais respecté les consignes. Nous devions gérer le rebond et dominer l'intérieur et, au final, c'est tout le contraire qui s'est passé. Je ne sais pas ce que les joueurs ont dans la tête mais, dans cette période où l'on décide de la prochaine saison, je constate que certains ne se sentent pas concernés. Nous avions les clés pour gagner mais nous ne les avons pas utilisées. Encaisser 80 points chez nous c'est beaucoup trop. Après cinq minutes, nous avons arrêté de jouer. Je ne comprends pas mais, mardi, à l'entraînement il y aura des choses à dire. Je ne peux accepter cette mentalité de résignation si tôt dans une rencontre. Nous manquons de stabilité et de régularité. Alors que nous sommes à nouveau au complet, on ne se bat pas pour sa place, il y a des questions à se poser.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...