Revers frustrant de Loyers

En s’inclinant à Kontich 80-77, Loyers termine l’année sur une fausse note et entame son second tour comme il avait démarré sa saison.

O.C.

Pourtant, les Namurois n’ont pas grand-chose à se reprocher, l’insolente réussite à distance des Anversois étant finalement la clé de ce match. «Nous avons fait ce qu’il fallait, que ce soit en attaque ou en défense, mais la réussite outrancière de notre adversaire nous a privés de ce succès que nous espérions tous et qui était, au final, réalisable, constate avec un brin de regrets, le coach loyersois Étienne Louvrier. C’est vraiment dommage car nous avons eu la bonne réaction après la défaite de la semaine dernière et c’était vraiment frustrant de voir que dès que nous passions devant, il y avait toujours un adversaire pour nous planter une bombe. Ce n’est pas un mais plusieurs joueurs qui avaient la main chaude, il était donc très difficile de cibler l’un ou l’autre joueur. Dans ce match, nous avons inscrit plus de paniers que Kontich mais, au final, nous sommes battus. Nous nous sommes fixés comme objectif de ne pas perdre plus de quatre matches au second tour, même si nous venons de griller une première cartouche.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.