Rallye de Wallonie: et si le vrai vainqueur s’appelait Léonard?

Marqué par un final rarement vécu à ce niveau, le 32e Rallye de Wallonie s’est clôturé après une passionnante bagarre en spéciales.

Alexandre PEETERS

Avant le 27e chrono de Bois-de-Villers qui terminait une dernière boucle complètement folle où la pluie s’invitait, l’écart entre les meilleures R5 (Cherain), S2000 (Loix) et WRC (Allart sur une ancienne et Bouche sur nouvelle génération) n’était que de 13,9 secondes!