4 mois de prison dont 3 avec sursis pour la bourgmestre de Somme-Leuze

Valérie Lecomte est reconnue coupable d’homicide involontaire pour avoir mortellement percuté avec sa voiture une piétonne octogénaire à Marche.

Sébastien Étienne
4 mois de prison dont 3 avec sursis pour la bourgmestre de Somme-Leuze
-- COMMENTAIRES -- La bourgmestre, Valérie Lecomte ©EdA

Ce lundi, le tribunal de police de Marche a condamné la bourgmestre de Somme-Leuze, Valérie Lecomte, à 4 mois de prison – dont 3 mois avec sursis – pour un accident de circulation mortel survenu le 16 juillet 2020 à Marche. Une dame âgée de 84 ans, Monique Doppagne, avait été percutée par une voiture alors qu’elle traversait à pied avec son déambulateur le boulevard urbain à hauteur du home Libert, où elle résidait. La victime est décédée des suites de ses blessures. La bourgmestre de la commune voisine de Somme-Leuze était au volant et a été renvoyée, en tant qu’automobiliste devant le tribunal de police, pour répondre de cet accident. Valérie Lecomte, si elle reconnaissait avoir percuté l’octogénaire, contestait toute responsabilité. La bourgmestre de Somme-Leuze avait expliqué que la dame avait traversé en dehors d’un passage pour piétons et que le choc, sur la gauche du véhicule, a eu lieu au moment où elle l’apercevait.