Sinsin, entre chevaliers et singlets

Si le club de football de Sinsin a droit à la protection d’un chevalier, il a aussi bénéficié du soutien du village voisin. Focus sur un club quasi centenaire.

Maximilien Lavis
Sinsin, entre chevaliers et singlets
Les couleurs des Chevaliers de Sinsin (ici lors du tour final des P4 en 2016) ont toujours été le rouge et le vert. ©ÉdA – Frédéric de Laminne

Situé en bord de route, le terrain de la RUSG Sinsin-Waillet n'échappe à aucun automobiliste empruntant la N4 entre Ciney et Marche-en-Famenne. Un terrain aujourd'hui bien implanté et facile d'accès, mais qui a connu plusieurs emplacements, comme le rappelle André Van Overschelde, du Cercle historique de la commune de Somme-Leuze. «Le terrain a été déplacé à plusieurs endroits: près de chez Marcel Danthée (NDLR: un nom de famille bien connu du club), Sur-Viet, entre chez Gengoux et la maison aux lions, puis au-dessus de chez Dawagne avant d'arriver le long de la Nationale 4. »