Du neuf au plan de cohésion sociale

Lors du dernier conseil communal, le président du CPAS Denis Lecarte a exposé en quoi consistait la révision du plan de cohésion sociale (PCS), dont la chef de projet est Cécile Guisse et qui travaillait sur neuf actions.

M. M.

Il en restera huit, la concertation sociale disparaît, devenue sans objet. Mais restent la plate-forme inter-PCS, l’atelier main libre, le service emploi, l’espace citoyens, l’accompagnement individualisé, la mobilité et l’insertion sociale. Des changements interviennent au niveau de la cellule accompagnement présidée désormais par M. Lecarte, Julie Hautenauve est remplacée par Véronique Soiron (plan HP) et Pierre Nigot (Mirena) est remplacé par Fabienne Dinant. Pour les partenaires, Audrey Deveux remplace Céline Laffineur au CCRD et Murielle Legros remplace Isabelle Sépul, au service santé mentale. Le site de l’ancienne école de Noiseux va accueillir l’espace citoyens. Autres changements: au niveau mobilité à Integra plus s’ajoutent le Mediat-Clairval de Durbuy, les compagnons de la maison, de Marche-en-Famenne, le Clair et net de Melreux et le CFP Famenne-Ardenne, de Marloie.