Le CPAS est en bonne santé

Félicitations mayorales pour le fonctionnement et la gestion du CPAS. Côté budget communal, les finances vont mieux.

Quasiment le tiers des conseillers étaient absents du dernier conseil communal, dont le seul représentant de la minorité. Cela n'a pas empêché le président du CPAS de présenter son compte 2009. Les finances vont bien, merci. La preuve : le compte affiche un résultat comptable positif à l'ordinaire de 119 777 ?. Ce qui a valu de la part du bourgmestre des félicitations au centre et à tous ceux qui y travaillent. Car M. Vilmus ne s'est pas contenté de citer des chiffres, il a aussi développé une note de synthèse bien détaillée et qui met en valeur le travail réalisé. On y apprend entre autres choses que le nombre de bénéficiaires du RIS (ancien minimex) était en augmentation depuis août 2008 alors qu'il avait diminué. Il atteignait le nombre de 32 en février. Côté médiation de dettes, 34 personnes ont eu recours au service en 2009 et 14 avaient toujours un dossier ouvert.

La maison communale d'accueil de l'enfance, qui n'est pas une crèche mais en a toutes les caractéristiques, ouvrira ses portes vraisemblablement le 1er février 2011 à Baillonville. Le service des repas à domicile connaît une augmentation spectaculaire et a atteint le chiffre de 8 408 en 2009, une moyenne de 23 par jour.

Côté budget communal, les choses vont bien aussi. Après modifications budgétaires, le solde positif prévu a augmenté de 12 000 ? pour se situer à 37 186 ?.

Plus cher à partir du 53e

Le conseil a décidé de modifier la redevance sur les sacs pour les déchets ménagers dans le cas de personnes qui se soignent à domicile et utilisent, certificat médical à l'appui, un nombre important de sacs poubelles ménagers. Ils passeront à 1,20 ? à partir du 53e pour les ménages comptant au 1er janvier de l'exercice concerné un enfant de moins de 3 ans ou composé d'une personne de plus de 3 ans, malade, et/ou handicapée souffrant d'incontinence dont le traitement à domicile entraîne une quantité excessive de déchets, moyennant justification par un certificat médical ; dans ce cas, les 52 premiers sacs sont gratuits.

Le conseil a aussi approuvé l'avenant portant à 586 751 ?, le coût estimé de la maison de village de Heure, subsidiée à 80 % par le Développement rural ainsi que le coût des travaux de rénovation de la salle de Waillet : 60 584 ? TVAC. M. M.