Condamnés pour avoir mangé du hérisson: une addition salée de 1600€

C’était un repas qualifié de festif qui avait réuni autour de la table une demi-douzaine de convives, dans la région de Rochefort. Au menu: du hérisson.

Samuel Husquin
 Manger du hérisson, c’est une tradition qui reste assez vivace dans la communauté des gens du voyage.
Manger du hérisson, c’est une tradition qui reste assez vivace dans la communauté des gens du voyage. ©ÉdA – 60412788738 

La viande n’avait pas été choisie au hasard. Parmi les dégustateurs, on retrouvait principalement des gens du voyage. "Pour eux, le hérisson, c’est un peu comme notre dinde à Noël", avait comparé l’avocat des prévenus. On parle ici de coutumes et de traditions. "Pour eux, ce plat, c’est la preuve qu’ils savent toujours se débrouiller. Même quand il n’y a rien à manger, ils parviennent ainsi à trouver quelque chose dans la nature."

Mais le hérisson est aussi une espèce protégée. Le capturer, le tuer et le manger, c’est donc pénalement répréhensible. "Ce n’est pas un plat du pauvre, c’est un repas festif", avait martelé l’accusation. "C’est même quelque chose de revendiqué, un mode de fonctionnement auxquels ils ne renoncent pas."

Ce lundi matin, le président du tribunal correctionnel a donc placé l’addition sous le nez des cinq prévenus. Et elle est plutôt salée. Chacun des convives se voit en effet infliger une amende de 1600€. Une sanction plutôt piquante.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...