Rochefort: un père, coutumier des faits de violence, et sa fille mettent la pagaille lors du contrôle routier

Un Rochefortois s’est illustré par plusieurs faits de violence, en 2018 et 2019. Trente mois sont requis à son encontre.

s.m.

Injures, menaces, outrages, rébellion et coups et blessures sont reprochés à Joseph, Rochefortois qui semble agir comme bon lui semble. Le 16 mai 2018, l’homme passe dans un contrôle de police mené conjointement par les zones Lesse et Lhomme et Houille-Semois. Vu son passif, il est logiquement arrêté. "Il a déjà été jugé 44 fois par un tribunal, essentiellement pour des faits de roulage", commente le parquet de Namur.

Et comme pratiquement chaque fois, des infractions sont constatées par les policiers. Ce qui a le don d’énerver le conducteur. "Je l’encule lui et la justice", déclare-t-il au sujet d’un des verbalisants. L’homme tente de prendre la fuite mais en est empêché par un policier. Sa fille, présente lors de ce contrôle, veut intervenir. Un autre policier doit la retenir par les cheveux pour éviter un coup de pied dévastateur. "Les statistiques de ce contrôle ont été publiées sur Facebook et monsieur y a répondu en se montrant une nouvelle fois insultant et menaçant" , poursuit le parquet de Namur.

Joseph est également poursuivi pour des faits de violence commis à l’égard d’une dame et de son compagnon. D’abord devant une école, à Jemelle, le 29 avril 2019 où il met un coup de poing au père de famille qui vient de récupérer les deux enfants de sa compagne. "La scène se passe devant les enfants", précise la partie civile.

Ensuite à Rochefort, devant le commissariat de police où il gifle Madame, enceinte de cinq mois et demi. "Il a croisé leur route en voiture et les a suivis jusque-là", précise le ministère public.

Enfin, le 1er juillet 2019, le prévenu a mis un coup au sternum d’une autre personne car son chien avait mordu un de ses amis. Trente mois de prison sont requis à son encontre. Dix mois contre sa fille qui a tenté d’intervenir durant le contrôle de police. Jugement le 6 septembre.