Le résident permanent fait de la résistance

Georges est domicilié au camping des Roches, que la Ville a vendu. Il doit le quitter, il affirme qu’il n’a pas de solution. L’échevin Davin, lui, dit que Georges pousse un peu, et même beaucoup, depuis longtemps.

EMMANUEL WILPUTTE
Le résident permanent fait de la résistance
Le nouveau propriétaire du camping des Roches a coupé l’eau et l’électricité. ©Photo News

Georges Delvaux remue ciel et terre, depuis quelques heures. L’homme de 53 ans, qui se présente comme gravement malade, habite une caravane, dans le camping des Roches. Il y est domicilié. Jusqu’il y a peu, c’était le camping communal. Mais la Ville vient de le vendre à un grand opérateur privé. C’est fait depuis quelques jours, mais les préavis des occupants des lieux ont été envoyés il y a des mois, dixit l’échevin Christophe Davin.