Rochefort: à travers la pandémie, ils sont restés connectés, par la culture et les cadavres exquis

Deux recueils de nouvelles et un recueil avec photos, voilà le résultat d’un projet lancé pendant le confinement par le CCR de Rochefort. À découvrir.

Michel Motte
Rochefort: à travers la pandémie, ils sont restés connectés, par la culture et les cadavres exquis
les trois recueils, fruits d’un projet original. ©ÉdA

"J'en ai marre, marabout, bout d'ficelle, selle de ch'val, ch'val de course, course à pied, pied'cochon, cochon d'ferme, ferme…" Qui ne connaît ce petit jeu verbal qui consiste à enchaîner des mots sans tenir compte de la grammaire ni du sens et où seule compte la reprise du dernier mot ou d'une dernière syllabe pour commencer le mot ou la phrase suivante? Au centre culturel de Rochefort, au plus fort de la pandémie et du second confinement, pour rester en contact avec le monde extérieur, on a ravivé ce lien créatif et, ce faisant, on a répondu à l'immense besoin de lien entre les personnes confinées.