Les deux visages de Mont-Gauthier

Mont-Gauthier est imprévisible. Quasiment inexistant samedi face aux lanterniers de Ciney, il était métamorphosé le lendemain à Havrenne.

J.-M.L.
Les deux visages de Mont-Gauthier
Avec le retour de son maître livreur Arnaud Mathieu, Mont-Gauthier a montré un tout autre visage à Havrenne. ©ÉdA

Dans un parfum de revanche, il infligeait une raclée à ses voisins (4-13). «Samedi, nous avons dû composer avec les blessures de mon fils Nicolas et de Christophe Vander Elst ainsi que l’absence d’Arnaud Mathieu, commentait le coach Christian Schmit. Cela dit, ces aléas ne sont pas une excuse pour justifier notre mauvaise prestation d’ensemble.» Avec cette fois la présence de Mathieu, leur maître cordier-livreur, ses ouailles ont montré un visage autrement conquérant dimanche dans le fief des Havrennois. «Après une mise en route partagée, nous les avons pris à la gorge via des livrées puissantes et bien ajustées avec à la clé un festival de balles outres, observait Vander Elst. Lavis, en devanture, a renvoyé 8 balles entre les perches tandis que Collignon signait 3 rechas primés à la reprise.» Et le coach d’enchaîner: «Cette revanche fait du bien pour le moral, la confiance et la progression des jeunes. Comme je l’avais déjà souligné au vu de nos bonnes répliques à St-Marc et à Nil, nous sommes capables de rivaliser avec les gros bras. À présent, on attend St-Marc de main ferme en septembre pour à nouveau prouver nos potentialités.»